Le dernier Antoine Clamaran – Gold

nellio-antoine-clamaran-gold

Excellente surprise il y a deux jours dans ma boite aux lettres avec un CD d’Antoine Clamaran. Pourquoi tant une bonne surprise :

  • 1. Je suis UN PEU FAN d’Antoine depuis quelques années et je n’avais pas pu participer au concours organisé par YouGether : « Prendre un café avec Antoine Clamaran et aller avec 2 potes au Queen ».
  • 2. j’avais Retwitté le message pour ceux qui pouvaient y aller
  • 3. Yougether a vu mon retwit et pour me remercier m’a envoyé ce single.

Ca peut paraitre con mais je trouve la démarche sympathique et suivi par l’agence. Autant le premier coup d’essai avec Yougether sur Julien Baer… c’était pas dedans, autant la c’est mieux.

Antoine Clamaran – Gold, il vaut quoi ?

Ce n’est pas le meilleur de Clamaran mais complètement dans la tendance actuelle je trouve. C’est une bonne production grand public et radio qui doit très bien fonctionner sur les ondes et en nightclub. Par contre, je ne retrouve plus le style (que j’apprécie) « teck house » d’il y a quelques années (mode souvenir… avec une petite larme et de la nostalgie).

D’ailleurs, je lance à ce sujet un appel, je suis à la recherche en vinyl de Antoine Clamaran – Trachade, morceau dont j’ai déjà parlé il y a quelques mois.

Julien Baer, mon avis sur son dernier album

julien-baerJ’ai reçu il y a quelques semaines de cela (mois ?) le CD promo de Julien Baer : Le La (via YouGether). Alors bon… j’annonce de suite, c’est pas dutout mon truc les artistes frenchies « esprit nouvelle scène » (même si ce n’est pas tout à fait le cas pour Julien Baer qui n’est pas à son coup d’essai précisons !). Donc passage dans l’autoradio et en route pour plusieurs écoutes. La toute première… j’ai trouvé ça à chier, désolé pas d’autres mots.

Mais comme j’ai l’habitude de me faire avoir par la première écoute, je l’ai laissé pendant plusieurs semaines pour arriver à ce constat :

J’aime tout particulièrement la musicalité des morceaux. Je trouve qu’il y a beaucoup de recherche sur l’harmonie des instruments, sur des sons peu audibles mais qui changent un peu tout et surtout sur la qualité du mastering (je le trouve particulièrement propre et agréable pas comme certaines bouillies sonores qui sortent de nos jours…).

Par contre au niveau du vocal, j’aime beaucoup moins. Le coté je chuchotte à l’oreille de mon auditeur (volonté de l’artiste en lisant le Myspace) je ne suis pas grand fan et je ne me suis pas spécialement attardé sur les paroles car tendre l’oreille c’est pas ce que je préfère faire quand j’écoute un artiste. Dans le style global, on retrouve un petit coté Alain Souchon je trouve.

Finalement, je retiens 3 chansons sur l’album : Le La (j’apprécie vraiment cette chanson), Ulysse et Prends le haut, prends le courts.

Voici mon avis sur l’album et non une critique digne d’un magazine, je précise, donc celui-ci n’engage que moi ! Donc si vous aimez Souchon et les artistes nouvelles scènes françaises, Julien Baer vous plaierait très certainement.