Dymo Label Writer, le nouvelle imprimante intelligente


Voici la nouvelle campagne Buzz Paradise pour Dymo et son imprimate Label Writer. Et quelle meilleure idée pour en parler que de laisser Pierre Mody, inventeur belge totalement déjanté, expliquer ce qu’il gagne à utiliser sa imprimante label writer.

Le produit

Dymo est quand même le fabriquant qui s’est spécialisé dans l’imprimante à étiquettes pour le grand public. Rappelez vous ces imprimantes sur bandelettes en plastiques ou il fallait tourner sa petite roue avec les lettres et appuyer comme un malade pour faire apparaître la lettre sur votre bandelette (mais si, toutes les boites aux lettres ont connu les étiquettes Dymo). Et bien la nouvelle génération est enfin disponible, beaucoup plus moderne et beaucoup plus simple car il suffit d’imprimer vos messages via votre ordinateur.

Résultats… qu’aller vous faire de vos anciennes imprimantes ? Pierre Mody va vous sauver avec des solutions pour recycler votre matériel : Potager, fontaine, poubelle, lustre et aquarium !

L’opération

Pour parler d’un produit… mettez un en autre en avant de manière décallé. Un faux personnage amusant (quoique l’on aurait pu se passer de son origine belge…), des médias sociaux (facebook, dailymotion, flickr) et des bloggeurs. Reste à voir si cela va prendre 🙂 Moi je trouve le produit bon car pratique pour des petites PME et d’autant plus dans le e-commerce (à 40 étiquettes la minute, ça débite rapidement quand même)

Les nouveautés chez Buzz Paradise

Et comme vous pouvez le voir, Buzz paradise lance un nouveau système pour ses campagnes avec du « post sponsorisés » (d’où le disclaimer en haut). Je ne suis pas un habitué de ces campages et celle ci est même la première. J’ai simplement accepté celle de Buzz Paradise car il laisse libre l’auteur de l’article dans ses écrits (et ca change tout pour moi !).

De plus, j’ai une petite préférence pour Buzz Paradise car c’est la première agence qui m’a fait participé à une opération et elle a toujours été à l’écoute. Et pour finir, j’ai travaillé avec mes étudiants avec Buzz Paradise l’an dernier et cela c’était très bien passé avec les équipes, c’est pourquoi j’espère même réitérer l’idée cette année aussi 😉

Ce que je vais faire de la rémunération

Comme je le disais, je ne suis pas un habitué des campagnes sponsos et je ne cherche pas à tirer des revenus de ce blog (tout du moins, jusqu’à présent, je n’en ai pas senti l’envie et je ne me retrouvais pas dans ce système). Par conséquent, la totalité des gains de l’opération seront reversés ou utilisés pour l’organisation du Twestival Lille qui cherche des fonds Charity Waters.

Le 12 février, le premier Twestival à Lille

twestival-lille

Un Twestival ?

Derrière ce nom très « festival de musique » se cache en fait un rassemblement d’utilisateurs de Twitter ! Alors si vous utilisez Twitter à outrance, que vous venez de découvrir twitter ou que vous n’y comprenez rien, venez tous le 12 février pour justement échanger et en parler.

Mais derrière tout ça il y a en plus une cause à défendre car l’objectif du Twestival est de récolter des fonds pour une Charity:Water qui travaille au quotidien pour apporter l’eau potable aux pays en voie de développement.

Bien entendu, nous ne serons pas seul car plus de 100 villes ont déjà prévu d’organiser un Twestival ce 12 février mais je me disais que les nordistes pouvaient également le faire (il y a du twitter user à Lille 😉 ).

C’est quand, où, comment ce Twestival ?

Le où : Bon c’est là que ca devient plus compliqué pour y répondre 😉 mais je compte sur vous (même si j’ai déjà un lieu logiquement). Je suis à la recherche d’un bar sur Lille, assez grand mais non gigantesque et avec du Wifi ! (c’est sur la dernière condition qui est difficile à remplir)

Le quand : vous le savez, le 12 février à partir de 18h30…19h…

Le comment : Si vous voulez donner un coup de main, ca sera très simple, venez et participer à la soirée. Pour recolter des fonds, on va rester dans le traditionnel tombola et je cherche donc quelques sponsors qui souhaite « un peu de visibilité » et participer à une bonne cause. Si donc, vous souhaitez participez en offrant un petit quelques choses, je suis open.

Une page officielle va bien ouvrir sur le site du Twestival avec les sponsors entre autre et nous espérons bien faire un livecast avec le Twestival parisien également.

Donc si vous avez des idées, des envies, des sponsors… Mailez moi et Twitter moi

Un groupe Facebook est également ouvert avec un Event

Une bonne Doze de Rock !

Vous reprendrez bien une petite Doze ?

Voila un coffret cadeau bien foutu ! Un guide complet d’activité à sensations avec non pas un choix par type d’activité mais bien par montant. On s’achète donc une Doze d’activité en fonction de ses besoins (de 29,90 à 399,90 euros). Globalement, c’est plutôt des activités à sensations (de la chasse aux trésor au pilotage automobile).

doze-sensations

Alors moi j’avoue, j’ai plutôt envie d’opter pour une formule sur mesure !

Je veux une bonne Doze de Rock

Alors est ce qu’il y a une doze disponible pour ca ? je cherche à faire un concert avec Slash ! une bonne doze de musique et d’alcool (ca reste du Rock, ne l’oublions pas). Attention quand je dis concert, je n’attends pas le stade de France 🙂 Alors je fournis déjà la guitare et je suis capable de m’entrainer (de BEAUCOUP m’entrainer) pour être UN PEU à la hauteur. Si c’est faisable, je veux connaître le prix 🙂

une-doze-de-slash

Insécurité du e-commerce en France

fraude-paiement-risques-internet

Mais c’est quoi cette propagande médiatique autour de l’insécurité des achats sur internet ! Depuis le début de l’année, on voit arriver un paquet de reportages sur les risques du paiement en ligne (TF1 s’en donne à coeur joie).

Mais on remet dans le contexte quand même à un moment ! Quand j’entends un truc :

  • « oui un couple a acheté pour 5000 euros de marchandises sur internet et le magasin est tombé en dépot de bilan et non jamais reçu leur marchandise » : Je vois pas le rapport avec internet ? c’est la meme chose avec un magasin qui a pignon sur rue.
  • « ne donnez pas votre numéro de carte à n’importe qui » : parce que vous vous baladez dans la rue en criant votren numéro de carte ?
  • « n’achetez que sur des sites sécurisés » : ben oui parce que dans un magasin traditionnel, je donne rarement mon numéro au marchand qui le note sur un bout de papier avec la date d’expiration et le crypto…

Donc la, je trouve exagéré la délire  sur la fraude en ligne. Oui il y a des risques (comme partout) mais faut sincèrement arrêter de diaboliser le web.

Alors c’est sur, c’est peut être pas dans les moeurs de Jean Pierre Pernaut (qui défend corps et âme les petits commerçants français) et en ces périodes difficiles, autant faire peur et décourager les non initiés à l’achat sur internet ?…

Question : qui connait le taux de fraude et les plaintes liés à un achat autre que en ligne ? (que l’on puisse vraiment voir si c’est plus dangereux… j’ai ma réponse mais pas de chiffre)

Et enfin pour finir, cette magnifique publicité par le ministère de l’économie sur les dangers de l’arnaque sur internet… déprimant ? dépitant ? inadapté à la cible ? (vu chez Dauran)