The Dailywish Post, le nouveau "quotidien" du web

Et voila, après 2 semaines de buzz sur web, avec le marteau, le clou, l’annonce dans Libération, et le télégramme, voici enfin la révélation de ce qui se cache derrière : The Dailywish Post

The Dailywish Post

J’avais vu juste pour l’un des auteurs en la personne de ce Jules Rosemi

Un service amusant qui vous propose de mettre en ligne un message court (gratuit) ou multimédia (payant) en ligne sur la homepage. Chaque jour de nouvelles annonces et donc de nouvelles histoires. Je trouve ça sympa. En revanche, cela ne risque t’il pas de devenir le bordel avec de plus en plus de messages ? Cela dit, ils proposeront certainement le « Ouest Dailywish Post » ainsi qu’un « Dailywish Post du Nord » qui régionnalisera les annonces et peut être les rencontres. Qui sait… cela va peut être se transformer en journal du coeur et autres annonces coquines 😉

Aller j’arrête mes délires. Cela dit, allez y faire un tour et vous y passerez surement un bon moment.

Ventes "très" privées, peut être même intimes

Les ventes privées envahissent le Web, et les thèmes des ventes également. On pouvait acheter il y a 2 semaines de ça une peugeot 1007 sur Vente Privée (une petit résumé sur La Gazette de Raphael).

Fun FactoryAujourd’hui je reçois la newsletter de la prochaine vente de DealTonic (le service de ventes privées de LDLC) qui vend à partir de vendredi les produits Fun Factory.

Avec un non comme ça, je vais voir… et à vrai dire, c’est un peu surprenant 🙂 Alors je ne sais pas si c’est les premiers, mais en tout cas, Fun Factory c’est des Sex Toys pour les gens qui ne le sauraient pas (pfff vraiment … qui ne le sait pas… « /me sifflote »).

Je ne sais pas quoi penser de cette vente, à part surprenante par la catégorie des produits. En même temps, ca change un peu des ventes de DealTonic, qui sont habituellement, chiantes et pas intéressantes. J’espère que cette vente apportera un peu de clientèle, de trafic, et par conséquent de nouvelles ventes intéressantes.

En attendant, si jamais vous voulez refaire votre collection de Sex Toys, direction Dealtonic a partir de vendredi et demandez moi votre code parrain si vous n’êtes pas inscrit.

J’en profite également pour vous parler de Vente-Du-Diable, c’est un service de ventes privées, mais uniquement sur des produits hi-tech, informatique, hifi et autres. Idem c’est sur parrainnage, alors vous pouvez vous inscrire avec mon code parrain

Ventes du diable

"Toujours une bonne excuse pour te défiler…"

Sos Excuses TGVJe viens de tomber sur le site Sosbonnesexcuses.com, qui est le site d’une campagne pour la promotion du TGV de la SNCF.

Au début j’y vais uniquement pour voir ce que c’est, mais j’avoue, j’ai testé tout le site. Au programme une présentation un peu décalée (pas toujours marrante par contre…) mais agréable. Mais surtout… les bonnes excuses.

Le message est basé sur vos problèmes aux quotidiens :

  • Retards
  • Stress des transports
  • Powerpoint inachevé

Pour chaque problème, une bonne excuse.

Je trouve ça bien fait (surtout l’agent secret…), mais ce qui est vraiment intéressant c’est que la bonne excuse est destinée à une autre personne, ce qui rend presque automatique la transmission du message… et du bouche à oreille.

Edit de l’après midi : je viens de voir sur le Journal du Net que le Making of était disponible en diaporama

Vu sur SendToFriend

Nouveau design

J’en avais marre de mon ancien thème WordPress. Je viens donc d’installer ce nouveau thème et je l’adapte au fur et à mesure. Si vous avez des avis, conseils ou critiques, je suis preneur !

J’ai décidé suite à un message que j’avais fait il y a quelques semaines de passer le menus à droite, après le conseil de Julio.

J’espère que ca vous plaira.

C'est la faute du stagiaire ?

Google.de en vracJe viens de lire sur Techcrunch une nouvelle sur le nom de domaine Google.de.

D’après ce qu’il se dit dans l’article, Google aurait oublié de prolonger son nom de domaine, laissant ainsi la page Google.de inaccessible pendant quelques temps.

Mon étonnement est… comment peut-on oublier ! Alors il est clair que l’on peut passer l’erreur chez des sociétés un peu plus petite (et encore !) qui laissent encore trop souvent le soin aux stagiaires de s’occuper de ce genre d’ouverture, et qui au moment de la disparition du stagiaire, laisse également partir le contact qui s’occupait des réservations. Cependant j’ai un doute sur cette méthode, qui à mon avis n’est pas appliquée chez Monsieur Google.

De plus Google utilise une société pour la gestion de ces noms de domaines, alors pourquoi le .de est il passé à la trappe ?

Je parlais encore hier de l’importance du nom de domaine pendant une formation, et sur les stratégies à adopter en ce qui concerne leur gestion, mais je pensais pas pouvoir illustrer mes propos avec cet exemple (donc merci Google 🙂 )